À propos

Mon nom est Michel Dufour et je suis un photographe amateur.  J’ai toujours eu une fascination pour le visuel et c’est donc pour cette raison que j’ai créé ce site pour partager celle-ci.  Mon histoire ne débute pas seulement avec cette page ! La passion pour l’image remonte à mon enfance.  Mon père avait un appareil 35mm Minolta qu’il a usé à la corde (je trouve amusant de constater que les nouveaux appareils numériques compacts ont le même format que ce Minolta !).  Il s’en est donné à cœur joie avec de nombreuses photos diapositive.  J’ai pu observer de nombreux clichés avec les soirées de diaporama ☺

La révélation de la beauté des photos m’a frappé lorsque mon père s’est Polaroid_Swingerprocuré une caméra réflexe Pentax.  La qualité des images et l’effet de profondeur de champ était tout simplement magnifique.  Évidemment, ce nouveau jouet était hors de porté pour moi !  Je ne pouvais utiliser cet appareil pour m’amuser et encore moins prendre « plein de photos » comme on peut le faire aujourd’hui.  Je me suis amusé avec une caméra instantanée Polaroid_Swinger que mes parents n’utilisaient plus: je jouais au photographe. Bien qu’amusant, je n’ai pas vraiment produit de photos à cette période, après tout, je venais tout juste de débuter l’école !

Puis, mon père a échangé le Pentax pour une ciné-caméra 8mm (à film évidemment !).  Encore une fois, ce fut la fascination pour moi.  Je visualisais toutes les possibilités que pouvaient offrir une ciné-caméra.  Ce format fut par-contre rapidement supplanté par le format vidéo.  Tranquillement cette ciné-caméra est tombée dans l’oublie et ce n’est que beaucoup plus tard que j’ai renoué avec l’image.  Mon père avait acheté un Olympus OM-10, les premières caméras à intégrer de l’électronique dans le mécanisme de décision de l’exposition. Olympus_OM-10 De mon côté, j’ai réalisées mes premières vraies images avec un appareil 110, budget étudiant oblige! C’est vraiment le premier appareil qui m’a permis de m’amuser à prendre des photos puisque le développement des images n’était pas trop dispendieux!  Plus tard, j’ai utilisé le 35mm Olympus de mon père.  Je dévorais des livres de photos à la bibliothèque et essayais de reproduire de belles images.  Malheureusement, cet appareil souffrait de problèmes avec l’électronique de sorte que le mode priorité ouverture laissait libre cour au choix de vitesse par la caméra.  C’est là que la difficulté résidait car l’appareil choisissait une vitesse aléatoire pour la même lumière ambiante…  Pour l’époque, cela revenait cher au développement : une photo sur trois réussie alors que les laboratoires développaient tout le rouleaux !

Lorsque le numérique a fait son apparition, j’ai repris les armes avec un appareil compact Pentax de 2.3 mégapixels qui se vendait le même prix Philadelphied’un appareil réflex de bas de gamme aujourd’hui! J’ai continué là où j’avais laissé ma passion de la photographie mais je me suis vite rendu compte des limitations d’un appareil compact. Puis, je me suis intéressé à nouveau à la vidéo.  J’ai fait l’acquisition d’une caméra consommateur « sérieux » puisqu’il offrait la possibilité de contrôle sur les paramètres (profondeur de champ, ouverture, etc).  Je me suis lancé dans l’aventure de filmer des mariages.  Je dois dire que je me suis amusé et que j’ai adoré l’expérience.  C’est tout de même un privilège de partager un évènement important dans la vie des gens.  Puis il y a eu le tournant au format haute définition.  J’avais le choix de changer ma caméra vidéo pour un modèle supportant ce nouveau format.  Puisqu’il s’agissait d’une nouveauté, les prix n’étaient pas très abordables.

Ce n’est que lorsque j’ai fait l’achat de mon premier réflex numérique, un Pentax que je me suis vraiment laissé allé! J’ai parcouru les régions, les contrés, l’arrière pays et durant mes voyages pour des paysages qui me plaisaient. Cette caméra était toujours à porté de main pour saisir des paysages et situations avec la famille et amis. J’ai usé cette Pentax à la corde au point où le capteur a commencé à montrer des signes de fatigues, c’était le temps de changer de caméra! J’ai donc fait le choix de me convertir à Canon.

Depuis ce temps, je suis toujours à la recherche de paysages fabuleux et je ne tiens plus en place lorsque je vois ces beaux gros nuages combler le ciel. J’ai continué m’amuser à croquer des moments cocasses avec mon entourage.  Cela m’a permis de développer également un goût pour le portrait.

Il faut savoir que ce site prend son origine à mon aventure dans le monde de la vidéo.  Au début des années 2000, j’utilisais beaucoup la caméra vidéo pour des événements familiaux, ce qui m’a donné l’idée de continuer dans le domaine.  J’ai monté mon kit vidéo avec le temps et lancé ce site pour offrir mes services.  J’en suis donc venu à filmer des mariages et événement (tout en faisant de la photo).  Vers la fin des années 2000 est survenu la révolution de la haute résolution.  C’était le moment charnière pour moi: me lancer dans l’achat de nouveaux équipements ou laisser tomber.  J’ai choisi la dernière option concuremment avec d’autres événements qui ont fait pencher la décision dans la balance.  J’ai continué à faire de la photo!  J’ai donc converti mon site pour montrer le résultat de mes prises d’images.

Je vous souhaite donc la bienvenue sur mon site et j’espère que vous y découvrirez des images qui vous plairont.  Bonne visite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *