La fois où…

Publié le Catégorie: Nouvelles en image

En janvier 2017, cela faisait quelques semaines que je n’avais pas fait de grande sortie photo et cela me manquait énormément.  Ce dimanche là, j’ai ramassé mon sac et mon trépied et je suis parti en expédition.  Heureusement, les conditions semblaient excellente pour un beau couché de soleil.

J’ai roulé vers le sud jusque dans le coin de Philipsburg.  La température était agréable et il y avait pas mal d’activité sur la glace dans ce coin.  J’étais tout de même habillé chaudement!

Vers 17h00-17h30, les belles couleurs ont commencé à apparaître dans le ciel.  Sachant que j’allais passer un bon bout de temps dehors, j’ai trainé mon sac de caméra dans le but d’y laisser mes lentilles à mon retour; c’est un truc important pour ne pas causer de condensation à l’intérieur de celles-ci.  En effet, au retour d’une promenade extérieure en hiver, il est important de laisser les lentilles dans le sac et ne pas ouvrir celui-ci avant une heure ou deux.  De cette manière, les lentilles ne subiront pas un choc de température.

Bref, lorsque les couleurs du couché de soleil sont apparues, l’excitation a monté en moi et je savais que j’aurais un beau couché de soleil.  Sac à dos harnaché, trépied à la main, caméra sortie, je me suis lancé à faire des photos sur le bord du lac gelé.  Puisque mon sac était un peu encombrant, je l’ai déposé sur une roche pour ne pas le laisser dans la neige.

Je suis parti en grande: les couleurs changeaient au fur et à mesure des minutes.  Non satisfait de ma composition que j’avais sur le bord du lac, j’ai levé les yeux et remarqué cette cabane à pêche au large; elle se trouvait environ à 500 mètres de ma position.  Je me suis dit que cela serait intéressant.  J’avais mes deux caméras montées avec deux lentilles différentes (grand angle et petit zoom).  Comme j’avais peur de manquer mes images, j’ai marché rapidement, puis couru vers la cabane à pêche (tout en faisant attention de ne pas tomber sur la glace).

Il était environ 17h55 lorsque j’ai finalisé mon expédition.  J’avais de belles images et j’étais content d’avoir eu un couché de soleil aussi beau.  J’avais même tenté une photo en me couchant sur la glace pour prendre ce glaçon.  Je l’ai baptisé « mon précieux » !

Je m’en retournais tranquillement vers la berge du lac et je me disais que j’aurais sûrement de belles photos à regarder sur mon ordinateur; mais avant tout, je devrais être patient le temps de laisser mes caméras et lentilles s’acclimater à la température pièce en laissant le tout dans mon sac…  MON SAC!!!  Merde, je l’avais oublié sur la roche au bord du lac… Merde, merde, merde: j’avais en plus une lentille à l’intérieur…  Je me suis mis à courir de plus en plus vite jusqu’à ce que je sois en mesure de voir le bord: j’ai aperçu mon sac encore sur la roche!  Il était encore là, ouf!  Quelle chance, mon étourderie m’avait presque coûté cher…

Maintenant, en regardant ces photos, je vais me rappeler de la fois où j’ai oublié mon sac sur le bord.

En passant, cette dernière photo fait parti de l’exposition extérieure du club photo Capteurs d’images.

 

[purchase_link id= »3076″ style= »button » color= »orange » text= »acheter »]

 

 

 

 

[purchase_link id= »3078″ style= »button » color= »orange » text= »acheter »]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.