Le tourbillon de l'île

Mon pèlerinage annuel (partie 5) – Les paysages

Publié le Catégorie: Nouvelles en image

Le calme matinalLe lieu de pêche, que je vous ai décrit dans la série d’articles précédents, offre de nombreux paysages attrayants.  L’isolement et la quiétude de cet endroit nous donne l’occasion de prendre une pause du train de vie quotidien.  Cette pause se traduit par l’écoulement du temps au ralenti qui me permet d’observer les paysages et toutes ces facettes.

Cette diversité se présente sous plusieurs formes: les couchés de soleil, le flot de nuages de formes différentes et les points de vue qui surplombent le lac.  Il me semble que année après année, le ciel se réinvente et que les couleurs s’enrichissent de teintes différentes en dégradé.  Évidemment, puisque j’aime cet endroit, il est facile pour moi de l’apprécier et d’en venter les vertus! La photo sur la gauche montre une matinée de brume puisqu’à ce moment de l’année, la météo n’était pas trop clémente.  Il faisait un peu chaud durant le jour mais la température chutait passablement durant la nuit, contrairement aux années précédentes.

 

Le tourbillon de l'île

Malgré le temps peu coopératif, nous n’avons pas subit de grandes périodes de pluie, seulement quelques journées nuageuses durant lesquelles les nuages ont défilées dans différents tourbillons.  Cette photo fut prise durant une de ces journées nuageuses et à un certain moment, le ciel s’est éclairci un peu pour laisse passer un filet de bleu, tout en créant un tourbillon au dessus de l’île.

 

 

Les vagues au crépusculePuis, il y a eu cette journée ou le ciel s’est dégagé presque complètement avec des vents assez fort.  Puisque les vagues balayaient encore le fond de la baie le soir venu, j’en ai profité pour faire une longue exposition.  Le quai faisait obstacle aux vagues, ce qui donne ce contraste de surfaces.  Pas facile à faire quand le niveau de l’eau est assez haut au point de presque remplir les bottes, pendant que les moustiques s’en donnent à coeur joie.  D’ailleurs, mon ami en a profité pour me prendre en photo pendant que je me débattais avec les moustiques !  🙂

 

 

Après quelques jours où le poisson n’était pas au rendez-vous, nous avions parcouru assez de « terrain » pour tenter de les dénicher.  J’ai donc pensé comblerLe panorama point de vue le temps en m’offrant une expédition sur un cap rocheux pour capter un couché de soleil.  Au moins, si je n’attrapais pas de poissons, j’allais au moins m’offrir quelques prises… de vues !  Fort de mon expérience de Le soleil entre les branchesquartier de viande pour les moustiques, j’ai décidé de revêtir mon habit de pluie, gants de travail, casquette et filet à mouche par dessus.  J’ai parcouru le cap rocheux et fait quelques photos pour me rendre compte rapidement que cet habit de pluie bon marché offrait une qualité respiratoire égale à son prix: je nageais de sueur à l’intérieur…  J’ai donc écourté ma séance photo pour aller tordre mon linge trempé !  Au moins, je me suis amusé et fait une prise relativement intéressante.

 

 

 

 

 

 

La fin du voyage

Toute bonne chose à une fin et il fallait penser à repartir vers la grande ville.  Non sans regrets, nous avons laissé derrière une semaine formidable remplie d’évènements intéressants (et des photos merveilleuses pour moi !).  J’ai tout de même confiance que l’an prochain sera un rendez-vous ou j’aurai encore le bonheur de retrouver ces paysages et la nature paisible.

 

 

 

 

 

P.S. vous ais-je dit que j’avais vue une commette durant notre séjour… la voici: la comète des bois 🙂

La commette des bois

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.