Plonger dans la folie culinaire!

Publié le Catégorie: Nouvelles en image

Comment repousser les limites

Dans les semaines qui ont précédées le thème de la bouffe, la préparation des images montrées auparavant a suscité une explosion d’idées (que je vais probablement continuer à exploiter ultérieurement). Ce jour là, j’ai remarqué la présence de concombres sur le comptoir de la cuisine. Ils étaient emballés dans un plastique, ce qui me donnait l’impression d’un long cylindre compte-tenu de la perfection de leurs formes. Ne me demandez pas d’où m’est venu cette idée mais j’avais le sentiment que les concombre ressemblaient pas mal à un sous-marin… C’est alors que c’est mis en branle le projet! (je souligne projet parce que ce fut tout une aventure!)

J’ai commencé par monter un fond sur un carton-mousse avec de la roche d’aquarium. J’avais pensé utiliser un papier vert dans le but d’en faire le remplacement dans Photoshop. Ensuite, j’ai ajouté des éléments pour rendre ce fond intéressant. Notamment, des « mini-arbres » qui sont des branches de grappes de raisins, des coquillages et un os de poulet…

Un « léger » problème

Puisque ce montage m’a pris un certain temps, le bricolage est resté un certain temps dans mon salon.  Puis, un jour j’ai du déplacer ce matériel pour faire de la place. J’avais un peu oublié le contenu de ce montage mais pas le chat…  Même si je l’avais nettoyé à l’eau et laissé sécher, l’os de poulet devait être une attraction incroyable pour le chat, ce satané affamé qui, même après avoir mangé sa ration, a l’impression qu’il va crever de faim!  Puisque le bricolage était en équilibre précaire ET accessible, le chat s’est lancé à l’aventure en grimpant sur le carton-mousse pour se lancer dans la dégustation de l’os.  Évidemment, le montage n’a pas résisté et basculé par terre…

Malgré tout

En dépit de ce « problème », l’incident m’a fait réaliser que ce montage n’était pas au point et que je devais le peaufiner. J’ai réalisé que le fond vert n’étais pas si une si bonne idée finalement.  Encore une fois, le chat est « intervenu » dans l’histoire, j’ai remarqué que la litière pourrait faire un excellent fond marin.

Montage numéro deux

J’ai effectué quelques allers-retours entre la boîte à litière et le salon pour déposer celle-ci sur le carton-mousse. J’ai ainsi assemblé de nouveau mon fond tout en omettant l’os de poulet cette fois-ci, question d’éviter les emmerdes… J’ai ajouté un plongeur à mon bricolage, un article utilisé dans les aquariums.  Le fond était prêt!

Le USS Cucumber

Vous ais-je dit que je déteste le concombre : j’en aime ni l’odeur ni son goût!  J’essai à chaque année d’en faire la dégustation au cas ou ce dédain changerait. Rien à faire jusqu’à maintenant, ça ne passe pas.  Et pourtant, je mange des sushis… sauf ceux qui ne sont composés que de concombres!

Bref, j’ai effectué l’assemblage de mon sous-marin en découpant les morceaux pour qu’il puisse ressembler à ce navire.  Je voulais qu’il y ressemble tout en ayant l’air du concombre, après-tout, je voulais demeurer dans ce thème de la bouffe.

Je l’ai baptisé le USS Cucumber en « déshonneur » à l’illustre président au sud de notre pays…  United States Ship Cucumber 😉

La catastrophe et le montage final

Une fois mes photos prises.  Je me suis lancé dans le montage dans Photoshop.  Quelques heures de patient travail pour ajouter les couches et faire disparaître les éléments visibles servant à tenir mes objets. Après 2 ou 3 soirées de labeur, j’ai voulu ouvrir mon image pour poursuivre l’œuvre, catastrophe : le fichier Photoshop refusait de s’ouvrir dans le logiciel…  Pourtant, je pouvais voir la vignette dans le système d’exploitation; je pouvais l’ouvrir avec une visionneuse d’images.  Par contre, je ne pouvais pas accéder aux couches pour les travailler.  J’ai fini par trouver un outil qui m’a permis de l’ouvrir et la sauvegarder de nouveau en format Photoshop.  Toutefois, je n’avais accès qu’à quelques couches principales et pour une raison que j’ignore, toutes ces couches étaient en transparence à 50% ?!?  C’était mieux que rien, sinon je devais reprendre le travail du début.  L’opération serait tout de même difficile puisque j’avais en parti défait le bricolage… (une erreur que je ne répèterai plus!)

Bon voyage au fond des mers!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.